Renault rachète Lotus et revient en Formule 1

Renault, par la voix de son PDG Carlos Ghosn, a mis fin in extremis à un long suspense et des négociations acharnées en officialisant jeudi 3 décembre son retour en Formule 1, via le rachat de l’écurie Lotus.

Le constructeur français signe son retour au plus haut niveau en rachetant l’écurie qu’il avait vendue, entre 2009 et 2010, à Genii Capital, un fonds d’investissement luxembourgeois, au moment où la marque souhaitait prendre du recul par rapport à la F1.

Renault devait se déterminer avant lundi prochain, date de la prochaine audience fixée par un tribunal de Londres quant au futur de Lotus. La marque française a remporté, entre 2010 et 2013, quatre titres constructeurs et quatre titres de pilotes lorsqu’elle fournissait les moteurs à l’écurie Red Bull Racing de l’Allemand Sebastian Vettel.

Renault ne voulait plus être un simple motoriste

Mais Renault avait estimé ne pas tirer assez de bénéfices de ce partenariat, et son PDG ne cachait plus, depuis quelques mois, qu’il voulait cesser d’être simple motoriste.

«  En redevenant une écurie à part entière, Renault pourra tirer pleinement profit de ses victoires. Le positionnement de motoriste avait du sens mais il a montré ses limites. Le retour sur image et sur investissement, rendu nécessaire par le nouveau règlement moteur, était faible  », ajoute M. Ghosn dans le communiqué du groupe Renault.

Présente en F1 de manière quasi ininterrompue depuis 1977, soit en tant qu’écurie à part entière ou comme simple motoriste, Renault a notamment été championne du monde de F1 en 2005 et 2006 avec l’Espagnol Fernando Alonso, sous le nom de Renault F1. Ses ambitions seront forcément moins élevées l’an prochain pour une saison de transition, avec un pilote moyen, le Vénézuélien Pastor Maldonado, et un débutant, le Britannique Jolyon Palmer (24 ans), face aux deux géants de la F1 moderne, Mercedes et Ferrari. «  Notre ambition est de gagner, même si raisonnablement, cela prendra du temps  », a ainsi précisé M. Ghosn dans son communiqué.