Mort de Leonard Nimoy, le Monsieur Spock de « Star Trek »

L’acteur américain, qui souffrait d’une maladie respiratoire chronique, est décédé à l’âge de 83 ans, à son domicile de Los Angeles, annonce le New York Times vendredi. Il avait été hospitalisé d’urgence en début de semaine.

Il a donné vie à l’un des personnages les plus emblématiques de la science-fiction. Leonard Nimoy, l’interpréte de Monsieur Spock dans la série Star Trek, est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles. Une triste nouvelle confirmée par son épouse, Susan Bay Nimoy, au New York Times. L’acteur américain, âgé de 83 ans, avait annoncé en fin d’année dernière qu’il souffrait d’une maladie respiratoire chronique, sans doute liée, selon lui, à ses années de fumeur. Il avait été hospitalisé d’urgence en début de semaine.

Un humanoïde originaire de Vulcain

Comme d’autres têtes d’affiche de Star Trek, Leonard Nimoy a eu beaucoup de difficulté à trouver d’autres rôles, car il est resté fortement associé à la série de science-fiction. En 1975, il avait même écrit l’essai Je ne suis pas Spock, dans une tentative de se dissocier de Spock, encore populaire auprès de légions de fans. Il faut dire que Spock, humanoïde originaire de Vulcain, fruit de l’union d’un vulcain et d’une humaine, avait un côté fascinant, certainement le plus complexe de la série télévisée créée par Gene Roddenberry dans les années 60.

Un rôle qu’il doit au créateur de la série mais aussi à Martin Landau, vu ensuite dans les séries Cosmos 99 ou Mission :Impossible, pressenti pour le rôle mais indisponible au moment de tourner la série. Spock était le contrepoids froid et extrêmement rationnel à l’impulsif capitaine James Tiberius Kirk, joué par William Shatner, et du médecin calme et posé du vaisseau Leonard « Bones » McCoy, interprété par DeForest Kelley.

Spock jusqu’en 2013

Leonard Nimoy a été Spock dans les trois saisons de la série originale Star Trek produite de 1966 à 1969 série Star Trek, soit 79 épisodes. Dix ans après l’arrêt du show diffusé sur NBC, il joue dans le premier long métrage Star Trek et les cinq qui suivront. Les fans de l’univers auront le plaisir de le retrouver dans les deux derniers films produits en 2009 et 2013 par J.J. Abrams dans lesquels il donne la réplique à son double incarné par Zachary Quinto.

De 2008 à 2013, il joue dans la série de science fiction « Fringe », également réalisée par Abrams et fait quelques apparitions dans la série américaine « The Big Bang Theory », dans laquelle il prête sa voix à une figurine de Spock. En plus de son travail d’acteur, Leonard Nimoy était un réalisateur accompli. Il a dirigé deux longs métrages de Star Trek, dont Star Trek IV : Retour sur terre qui a été l’un des mieux reçus par la critique. Il a également réalisé, en 1987, le film 3 Men and a Baby basé sur le film français Trois hommes et un couffin, mettant en vedette Tom Selleck.

La multiplication des hommages

Les hommages, d’anonymes et de Hollywood, se sont rapidement multipliés sur les réseaux sociaux après l’annonce de son décès. William Shatner, le capitaine Kirk, a salué celui qu’il aimait « comme un frère ». « Son humour, son talent et sa capacité à aimer nous manqueront tous », a-t-il écrit sur Twitter, accompagné d’une photo de lui et Leonard Nimoy.