Cuba se prépare à un concert historique des Rolling Stones

Les Rolling Stones donnent ce vendredi leur premier concert à Cuba, trois jours après la visite historique du président américain Barack Obama.

Un spectacle « historique ». C’est ce que promettent les Rolling Stones à l’occasion de leur premier concert à Cuba, qui doit se dérouler vendredi soir à la Cité sportive de La Havane, dans le cadre de leur tournée « América Latina Olé ».

« Nous sommes passés par de nombreux lieux incroyables, mais ce concert sera historique pour nous et, nous l’espérons, pour vous aussi. Merci de nous recevoir dans votre beau pays », lance Mick Jagger en espagnol avec un fort accent anglais, dans une vidéo promotionnelle d’une minute. Pour ce concert gratuit, le septuagénaire et ses compères, Charlie Watts, Ronnie Woods et Keith Richards se produiront sur une scène de 80 mètres de long, entourés par 10 écrans géants, une logistique jamais vue à Cuba.

Trois jours après la visite historique de Barack Obama

Jugé « impérialiste », le rock a longtemps été banni par le régime de Fidel Castro, et des groupes comme les Rolling Stones ou les Beatles ne s’écoutaient que dans l’intimité des appartements, à partir de cassettes qui circulaient sous le manteau. Ce genre musical a progressivement été toléré, vers le milieu des années 1980, jusqu’à s’imposer au cours des dix dernières années. Pour rappel, le concert du groupe mythique dans le pays intervient trois jours après la visite historique sur l’île du président américain Barack Obama.